MENU

Annexe : DALAT

DALAT, L’école des enfants de troupe eurasiens

Durant la colonisation française au XIXe siècle, l’administration coloniale recherche une région où le climat s’apparente à celui de la France. L’objectif est de trouver un emplacement potentiel afin de pouvoir permettre aux fonctionnaires et aux soldats français de se ressourcer contre le climat torride de l’Annam. Les trois critères sont centrés sur l’altitude, la présence de l’eau et l’accessibilité. C’est ainsi que Dalat devient la principale station climatique de l'Indochine française.

L’armée y créa en 1939 l’école des enfants de troupe eurasiens (EETD), sur le modèle des écoles d’enfants de troupe en France pour offrir un avenir aux garçons, souvent fils de militaires. Ce n’était pas sans arrière-pensée : ils pensaient ainsi former de bons intermédiaires, des courroies de transmission efficaces entre les corps de supplétifs indigènes et l’armée française. Leur connaissance du milieu, de la langue, pourrait être mis à profit. Les enfants étaient orientés, dans le cadre des mêmes actions d’aide à l’enfance métisse abandonnée et recrutés à partir de huit ans dans l’école d’enfants de troupe de Dalat, où ils suivaient un enseignement général et une préparation militaire.

L’école fut transférée au Cambodge en 1944 avant de revenir à Dalat en 1946 où elle fonctionna jusqu'au début de 1956, date à laquelle elle fut transférée en France et devint une annexe de l'école militaire préparatoire d'Autun avant qu’elle ne ferme définitivement ses établissements en 1960.
affiche dalat

Puzzle Indochine

© CAFI histoires et mémoires, 2020 Développé par création de site Internet Aquitaine - propulsé par Joomla!